Que manger à New York ? 38 spécialités à tester !

La Bretagne a ses crêpes, Marseille sa bouillabaisse, Bordeaux ses cannelés, l’Alsace son kouglof… mais quid de la Grosse Pomme ? En métropole mondiale, la ville se devait de proposer une cuisine et des produits made in New York.

Si les nourritures, plats et boissons que vous allez découvrir ne sont pas forcément « nés » ici, nul doute qu’ils sont, de près ou de loin, associés à la ville.

1) Sandwich au pastrami 

 » Le pastrami traditionnel de New York provient de la partie basse de la poitrine de boeuf. Trempé dans la saumure, il est assaisonné  avec un mélange d’ail, de poivre, de paprika, de clous de girofle, de graines de moutarde avant d’être fumé. La viande est alors cuite à la vapeur jusqu’à l’écroulement des tissus de la viande dans la gélatine ». Ce n’est pas moi qui le dit mais le vénérable dictionnaire Oxford.  Sachez une chose : on ne peut décemment pas quitter New York sans y avoir goûté  . Comment reconnaître un vrai sandwich au pastrami ?  Facile : la viande est servie entre deux tranches de pain de seigle.  Servi avec du pain de mie, c’est une abbération. D’ailleurs l’acteur américain Milton Berle a même dit avec humour :  » anytime a person goes into a delicatessen and orders a pastrami on white bread, somewhere a Jew dies « .Préférez des adresses sûres comme Carnegie ou Katz’s ou 2nd Avenue Deli. Comptez 15,75 dollars chez ce dernier pour un méga-sandwich que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

2) Bagel

Deux écoles s’affrontent : les amateurs de cream cheese bagels ( fromage qui ressemble à notre Kiri national) et ceux au saumon, appelée ici  » bagel with a lox ». On peut même mélanger les deux, ce qui est, pour mon cas, ma version préférée. Les New Yorkais, depuis la fermeture de H & H Bagels en janvier dernier, s’accordent à dire que les meilleurs proviennent de chez Russ & Daughters, qui produit également le saumon fumé le plus couru de New York. Autre endroits à recommander : Brooklyn Bagels, Bagels Oasis et Bagel Hole.

3) Egg Cream 

Qui connaît l’eggcream, en dehors des locaux et des ex-habitants de New York ? Cette boisson, inventée à Brooklyn, est un savant mélange de lait, d’eau gazeuse et de sirop de chocolat (traditionnellement celui de la marque Fox’s U-Bet). Inventé à la fin du 19ème siècle par Louis Auster, propriétaire d’un magasin de bonbons, l’eggcream ne comprend bizarrement ni oeufs ni crème contrairement à ce qu’indique son nom. Deux versions co-existent : le Brooklyn eggcream avec du sirop de chocolat et l’autre, le New York eggcream, avec du sirop de vanille. On trouve même une version à la fraise, qui ne plaira sûrement pas aux puristes. Très populaire pendant de nombreuses années, on peut en commander aujourd’hui dans une dizaines d’établissement, dont les meilleurs sont à déguster, selon les spécialistes, chez Einsenberg, Lexington Candy Shop, Yonah Schimmel, Katz’s, Russ & Daughters, Gem Spa ou encore Ray’s Candy. Comptez 2 à 3,5 dollars.

On le trouve même en bouteille pour ceux et celles qui souhaiteraient en ramener en France.

4) Knish

Depuis 1910, les new-yorkais se régalent de knishes chez Yonah, boui-boui situé dans le Lower East Side. Si le nature est un classique, tentez d’être plus audacieux avec des knish comme celui à  l’onion l’ail rôti, et dégoulinant de cheddar fondu. Comptez de 3,5 à 5 dollars l’unité. Ah oui on a oublié de vous dire ce qu’était un knish : de la pomme de terre, des oignons, du persil, des oeufs et des épices, le tout réduit en purée. On crée alors de petites boulettes… que l’on fait frire. Très nourrissant et pas cher.

5) Cheesecake

Si le cheese cake n’a pas été inventé à New York, il fait bel et bien partie du paysage culinaire local. A base de cream cheese Philadelphia, le cheesecake new-yorkais se distingue ainsi de son cousin italien, moins lourd, qui est composé de ricotta. Le secret du cheese cake new-yorkais ? Il est cuit au four deux fois. Deux adresses incroyables : Junior’s et Eillen’s.

6) Hot Dog

La légende veut qu’en 1867 Charles Feltman, un boucher allemand récemment arrivé aux Etats-Unis, ouvre son petit stand de sandwichs à Coney Island (Brooklyn) et vend ce qui est alors le premier hot dog, même si cette invention est revendiquée par d’autres. Nathan Handwerker, employé de Feltman, encouragé par deux serveurs qui deviendront de célèbres chanteurs, créé ainsi une recette avec sa femme et vend ses hot dogs deux fois moins chers que ceux de son ex-patron. Aujourd’hui, Nathan’s est une chaîne de fast food nationale avec plus de 250 points de vente à travers le pays. Vous devez absolument tenter l’expérience, certes pas gastronomique, et dévorer un ou plusieurs hot dogs de Nathan’s à Coney Island. Autre hot dog typique de la ville : celui de Gray’s Papapa. N’oubliez pas de demander votre hot dog avec de la relish de la marque Sabrett !

7) Black and white cookie

Un cookie en général assez grand, très typique de New York. C’est en fait un biscuit recouvert d’un glaçage de vanille et de chocolat. A acheter à la pâtisserie William Greenberg ou encore chez Joyce Bakeshop à Brooklyn.

8) Bialy

Connaissez-vous le bialy ? Ce petit pain rond originaire de Pologne est le cousin new yorkais du bagel dont il possède la croûte ferme et la mie moelleuse. Mais contrairement au bagel, le bialy n’est pas poché avant d’être cuit au four, il n’a pas de trou mais à la place une légère cavité remplie d’oignons.  Tous les locaux dignes de ce nom vous conseilleront Kossar’s Bialys dans le Lower East Side.

9) Lobster roll

Un sandwich au homard qui rappelle que New York est avant tout un port. Généralement servi avec de la mayonnaise et du beurre fondu. CBS a compilé les meilleures adresses de la ville.

10) Donuts

Si les Américains se disputent encore le titre d’inventeur du donut, une chose est sûre : ceux de New York sont les meilleurs. Sinon, pourquoi les policiers de la ville en dévorent t’ils autant ? Doughnut Plant et Peter Pan Bakery est une adresse qui revient souvent mais je vous conseille de lire cette petite liste sympathique concoctée par Serious Eats. Personnellement, j’adore Dough à Brooklyn. D’ailleurs si vous regardez un reportage qui leur a été consacré, vous allez littéralement baver !

11) General Tsao chicken

Le plat cantonais américanisé dans toute sa splendeur. Du poulet frit servi dans une sauce sirupeuse pas mauvaise du tout. Accompagné de gingembre, d’ail, d’huile de sésame, d’échalotes, de piments et de brocoli.

12) Manhattan clam chowder

Le clam chowder de la Nouvelle Angleterre revisitée.

13) Cupcake

LE dessert popularisé par Sex and the City ! Si Magnolia représente le cupcake new-yorkais pour l’ensemble des touristes, préférez les boulangeries et pâtisseries indépendantes de la ville pour dénicher de meilleurs cupcakes. Pour des adresses de qualité, c’est par ICI.

14) Shack Shake Burger

Shake Shack, petite chaîne de burgers, a initialement ouvert un kiosque dans Madison Square Garden en 2004. Adorés par les locaux comme les touristes, ses burgers tout frais peuvent désormais se faire dévorer à travers une dizaine de restaurants, principalement dans la Grosse Pomme mais également dans en Floride ou encore au Moyen-Orient. Un must.

15) Pizza 

Fine, croustillante, on reconnait surtout la pizza new yorkaise à une chose : si le fromage et la sauce tomate se font la malle une fois pliés, ce n’est pas une vrai pizza d’ici !

16) Oeufs Bénedicte

Prenez deux moitiés de muffins, des oeufs pochés, du saumon ou bacon, le tout nappé de sauce hollandaise. Vous obtiendrez l’incontournable des brunchs new yorkais. Logique puisque ce plat, si controversé soit il, a été inventé ici.

17) Chocolate Blackout Cake

Popularisé par la boulangerie Ebinger, qui n’existe plus aujourd’hui, ce gâteau pur chocolat a été nommé ainsi en l’honneur des exercices de black out de la Seconde Guerre Mondiale.

18) Red Velvet 

Le Red Velvet (rouge-velours) aurait été inventé dans les cuisines du plus mythique des palaces de la Grosse Pomme : le Waldorf Astoria. Pour découvrir à base de quoi il est fait, c’est par ici.

19) Waldorf Astoria Salad

Salade préparée à partir de pomme et de cèleri, agrémentés de noix et de mayonnaise, ce plat légendaire malgré sa simplicité fut inventé en 1893 dans l’hôtel éponyme. Comptez 13 dollars pour goûter cette salade dans son lieu d’origine.

20) les Concretes de chez Shake Shack

Ah Shake Shack ! Non seulement cette mini chaîne vend les meilleurs burgers de la ville mais elle se permet également de proposer une autre tuerie : le Concrete, un dessert anti-régime comme l’Upper West Slide (uniquement vendu dans l’Upper West Side) à base de crème anglaise, de purée de fraise, de morceaux de banane et de cookies. Une TUERIE.

21) Mille crêpres 

Pâtisserie idolâtrée par les foodistas new yorkaises, Lady M a inventé ce gâteau à base de dizaine de crêpes. Nature, au thé vert, à la fraise, à la noix de coco, au chocolat, chocolat-banane ou au marron (et même une version pour les mariages !), le Mille Crêpes est tellement célèbre qu’on peut se le faire livrer directement. A partir de 40 dollars (pas de part individuelle).

22) Crack Pie

Pas la peine de vous faire une description de cette tarte déposée et qui compte des addicts à travers l’ensemble des Etats-Unis. On peut éventuellement vous donner la recette.

23) Cosmopolitan

LE cocktail new-yorkais par excellence, à base de vodka, canneberge et citron. Popularisé par la série Sex & the City, vous trouverez plus d’infos ici.

24) Long Island Iced Tea

Oui, Long Island possède aussi sa propre spécialité !

25) Popover 

Brioche similaire au Yorkshire pudding anglais, le popover  est chéri par nombre de locaux qui le mangent avec du beurre aromatisé à la fraise.

26) Coffee soda

On pourrait penser que cette boisson vient tout juste d’être conçue par un hipster de Broolyn. Faux ! Si l’Expresso Coffee Soda a bien été inventé à Brooklyn, cette bouteille qui n’a pas pris un ride depuis son lancement date de 1895 ! Comptez 17 dollars les 30 cl.

27) Drake’s Cakes 

C’est Newman E. Drake qui est à l’origine de gâteau en forme de hot dog fourré à la vanille. Créé en 1888, le Drake Cake est alors vendu à la part. Fabriqué industriellement depuis des décennies, on le trouve notamment dans des épiceries.

28) Bretzel 

Que serait New York sans ses (gros) bretzels ? Présents à chaque coin de rue, on ils se mangent en version gourmet dans certaines restaurants de Brooklyn ou dans l’East Village.

29) Rugelach

Pâtisserie traditionnelle de l’Europe de l’Est, le rugelach est ultra populaire dans la Grosse Pomme, communauté juive oblige. Cannelle, raisins et noix en sont les principaux ingrédients. Le meilleur se trouve à Brooklyn chez cette dame.

30) Muffin à la pomme 

Que font des muffins à la pomme ici ? Facile : c’est le dessert officiel de l’Etat de New York. Il se devait donc de figurer sur cette liste ! Si les muffins pullulent partout à travers la ville, suivez ce guide pour en dénicher d’excellents.

31) Sandwich au thon

Saviez-vous que 52% des Américains qui achètent du thon en boîte déclarent l’utiliser pour confectionner des sandwichs ? A New York, c’est pire : on est fou de thon, en sandwich bien évidemment (sans oublier la mayonnaise qui va avec).

32) Barton’s Almond Kisses 

Depuis 1938, les new-yorkais se gavent secrètement d’un péché mignon qu’ils conservent jalousement : les Chocolate Almond Kisses de la marque Barton’s. Kesako ? Du caramel fondant et crémeux recouvert de chocolat au lait.

33) De la bière 

La Grosse Pomme compte de nombreuses brasseries locales, assez petites il est vrai (d’où l’appellation de micro-brasseries). Goûtez l’Olde Brooklyn ou la Brooklyn Brewery, deux classiques.

34) Caramel au chocolat (et aux amandes)

Difficile de traduire  » buttercrunch ». C’est le caramel à l’américaine, donc plus vraiment nature . Les becs sucrés apprécieront celui de Roni-Sue, fabriqué avec du caramel et du chocolat au lait, tous deux maison, surmontés de noix.

35)  La glace au citron de chez The Lemon Ice King of Corona

Depuis plus de six décennies, la famille Benfaremo régalent les locaux, qui viennent jusque dans le Queens.

36) Sfogliatelle & cannoli

Si Little Italy (celui de Manhattan) a perdu de sa splendeur transalpine, la communauté italienne est toujours forte à New York. En témoignent les adaptations américanisées de pâtisseries populaires de la Botte comme les fogliatelles et les cannolis, fourées à la crème pâtissière plutôt qu’avec la traditionnelle ricotta. A tester chez Egidio’s Pastry Shop dans le Bronx et Court Pastry Shop à Brooklyn.

37) Dr Brown’s Cel-Ray

Oui, du soda aromatisé au cèleri, ça existe !  La preuve avec le Dr Brown’ Cel Ray, que l’on trouve dans les délis et cantines juives de la ville.

38) Barres de chocolat Liddabit Sweets

Liz et Jen ont ouvert Liddabit Sweets en 2009. Leur produit phare ? Des barres de chocolat faites maison avec des ingrédients de très bonne qualité. On est ici très loin des Mars et Snickers industriels ! Certes, ce n’est pas donné (6 euros l’unité). Mais c’est mieux comme ça, sinon il y aurait bien trop d’accrocs !

11 réponses à “Que manger à New York ? 38 spécialités à tester !

  1. ézé, tu me fais rêver! ce reportage sur les donuts m’a donné l’eau à la bouche… j’en veux aussi ! xD Puis cette crack pie et ces cupcakes et ce sandwich au pastrami…. Bref que des bonnes choses qui font bien grossir xD

  2. Enorme ! Cet article donne tout simplement envie de prendre son billet pour New York et de tout tester (excepté le sandwich au thon qui est trop SEC) !

  3. Le Bretzel n’est-il pas devenu « Pretzel »?
    L’orthographe ne change rien au goût, bien sûr ni à la texture qui fait de cet encas un produit assez bourratif (n’est-ce pas Mr. Bush?!!!).
    Vous connaissez mon intérêt pour les produits brassés à Brooklyn!
    J’en confirme la qualité et la gamme est assez large pour que chaque palais y trouve sa douceur.
    Sans nier l’intérêt de tous ces produits dérivés de cuisine du monde, issus de l’immigration à travers les âges, ce qui en fait sa richesse et sa diversité, il me semble que s’il faut en expérimenter l’essentiel, il ne faut pas non plus les considérer comme des mets d’exception, dans l’ensemble.
    Si vous en avez à la fois le temps et l’opportunité, il me semble qu’il serait très intéressant, puisque c’est un de vos domaines de prédilection, que vous nous fassiez une déclinaison sur les différentes pizzas possibles, par exemple.
    Il est reconnu que les meilleures pizzas se trouvent davantage à NY qu’en leur mère patrie.
    Pour finir, et c’est là l’essentiel, je vous félicite et remercie pour cet excellent dossier d’assemblage.
    Bravo!

    • Bonjour Sourisgrise 😉
      Vous avez raison : l’orthographe est différente en anglais; Clairement, ce ne sont pas mets d’exception mais une photographie des plats et produits  » new yorkais » dans l’âme. Effectivement, New York est la capitale de la pizza et sans mauvais jeu de mot, on la trouve à toutes les sauces ! Merci pour votre message 🙂

  4. Une nuance à mon propos : l’exception se trouve dans l’originalité et le caractère très marqué, pour certains.
    C’est aussi l’occasion, en les découvrant, de faire une incursion gourmande dans une autre culture.

  5. Cool!!! Je vois qu’il me reste encore plein de choses à découvrir!!! Mais pour moi les meilleurs rugelagh se trouvent chez lee lee’s à Harlem!!!

  6. Il est midi et demi et cet article vient de m’achever ! J’adore les bagels, les muffins et compagnie mais parfois la nourriture francaise me manque surtout la charcuterie et le fromage !

  7. Pingback: Top 10 des concepts culinaires qui feraient immédiatement le buzz | Z comme Zérah

  8. @Born_todance followe moi sur twitter 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s