#28. Charlotte le Grix de la Salle, journaliste et auteur du guide  » New York l’Essentiel « 

Je connais Charlotte le Grix de la Salle du temps où elle était encore rédactrice en chef de France-Amérique, leader de la presse francophone aux Etats-Unis. C’est en effet elle qui, enthousiaste de nature, répondit favorablement à ma demande pour rédiger des chroniques pour le site web du magazine. Partenariat qui perdure encore aujourd’hui.

Journaliste et présentatrice pendant 10 ans pour Canal +, I-Télé, et 13ème Rue, Charlotte s’installe en 2009 à New York afin de rejoindre son mari, l’économiste Evariste Lefeuvre.

Auteur du guide New York l’Essentiel, en librairie depuis quelques semaines seulement, cette hyperactive de 39 ans anime aujourd’hui la collection documentaire 21ème siècle, produite par TV5 Monde et l’ONU.

1. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Journaliste, Française, expatriée, Maman, heureuse.
Après 10 ans de télévision à Paris, j’ai découvert ici la liberté, la polyvalence, le renouveau.

2. Depuis combien de temps es-tu à New York ?

Depuis janvier 2010. Je suis arrivée en pleine tempête de neige…

3. Tu es connue pour ?

Mon passé à la télévision en France. Aux Etats-Unis, pour mon guide que je viens de signer aux éditions Nomades, « New York l’essentiel » et mon job à l’ONU : l’adaptation française et la présentation de la série documentaire « 21ème siècle », diffusée chaque mois sur TV5 Monde.

4. Inconnue pour ?

Tout ce que je réserve à mes amis : mon côté fêtard, bonne vivante. Rien ne me fait plus plaisir qu’organiser des bons repas ou des fêtes à la maison.
Et mon éclectisme aussi. J’ai plusieurs facettes.

5. Plutôt Burger ou Bagel ?

Plutôt burger, mais de temps en temps seulement. Ca me prend d’un coup, et je fonce chez JG Melon, ils sont simples, juteux et pas trop gros.

Le seul Bagel qui me fait craquer est Super Heebster (salade de poisson blanc et de saumon cuit avec fromage frais à l’aneth) de l’historique Russ &Daughters dans le Lower East Side, un must.

6. Cookie ou Tarte ?

Heureusement pour ma ligne, je n’aime pas le sucré. Parce que pour le reste….

7. Un film/une musique/un livre ?

J’ai vu Shame au Nitehawk Cinema, un endroit incroyable à Brooklyn où l’on peut dîner devant son film. Siroter un verre de vin rouge devant Michael Fassbender nu, inoubliable ! J’ai aimé retrouver dans ce film les décors New Yorkais que je connais. J’ai aimé l’atmosphère étrange, parfois dérangeante, mélancolique. Et l’interprétation de « New York New York » par Carey Mulligan, sublime !

Pour la littérature, j’ai un faible pour l’âge d’or décadent des années Trente aux Etats-Unis : Francis Scott Fitzgerald, Dorothy Parker…

Pour la musique, ça dépend vraiment de l’humeur, mais le Motown, Stevie Wonder en particulier, l’emporte toujours !

8. Une anecdote sur une situation qui t’est arrivée dans la Grosse Pomme ?

On me demande ma carte d’identité à l’entrée des bars, ce qui fait plaisir car ça fait longtemps que je n’ai plus 21 ans. L’autre jour, je l’avais oubliée. Un videur sympa m’a prêté la sienne pour que je la montre à l’autre…

Je suis également tombée nez à nez avec Woody Allen en bas de chez moi…

A Halloween, nous sommes descendus déguisés dans la rue avec les enfants, pour aller faire « trick or treats » à toutes les portes. Première porte qui s’ouvre : David Duchovny !

Et puis toutes les coincidences : les mille et une rencontres, où l’on se rend toujours compte que nous avons des connaissances en commun, c’est fou les connexions qui se font ici.

9. Un cadeau atypique à ramener de New York ?

Beaucoup me demandent des trucs « typiques » : Converse, sweat Abercrombie…. je refuse ! Je n’aime pas offrir ce que l’on peut trouver dans toutes les autres capitales du monde. Je préfère glisser dans ma valise un baume à la rose de chez Bigelow, des petites bêtises vintage…

10. Des adresses gourmandes ?

Achetez mon guide !

Un cheesecake chez Eileen’s Special, un lobster roll chez Lobster’s Place au Chelsea Market, une part de Mille Crêpes chez Lady M, les crackers aux sardines de chez Sakagura… mais je ne vais pas tout vous dévoiler !

11. Ton plat préféré à New York ?

Les pâtes aux oursins de chez Marea.

12. Le bar où te trouver ?

Le Boom Boom pour sa vue, le Summit pour son ambiance et son patio fumeur à l’arrière.

13. Et pour le shopping ?

Je ne peux pas entrer chez Anthropology sans craquer, j’ai refait ma garde robe chez Madewell. Pour le reste, je suis plutôt bons plans : Second Time Around pour des occas’ en or, DSW pour les chaussures. Et les petits créateurs de Nolita.

14. Où écouter de la bonne musique ?

Au Terminal 5 ou au Bowery Ballroom : très bonne programmation, mais on y vient aussi pour l’ambiance bar, à la cool.

15. Une attraction atypique ?

« Attraction » ? Plutôt des idées de ballade : une journée à vélo à Governor’s Island, une journée à la plage à Sandy Hook, une journée dans le Connecticut pour le meilleur lobster roll du monde dans une cabane de Clinton, les plages et un dîner à Mystic, une journée dans le New Jersey pour aller ramasser des citrouilles….

16. Un lieu à visiter hors de la ville?

Le Nogushi Museum à Long Island. Zen et beau.

17. Tu as à présent carte blanche pour conclure l’entretien.

Méfiez vous des clichés et des effets de mode. Derrière ce qui est « branché » se cachent souvent des prix prohibitifs, une sélection ridicule, une qualité pas toujours au rendez-vous.

Préférez les bons vieux classiques new yorkais et fiez-vous à vos goûts, à votre bon sens. Il y a un New York pour chacun. C’est cet esprit que j’ai voulu faire partager à travers mon guide.

New York vous laisse libre d’être qui vous êtes, alors profitez-en. Flânez, levez le nez, balladez-vous. Tout est autorisé, à condition de respecter les règles de vie, ce que je ne déteste pas. Patienter sans râler, respecter l’autre, c’est la contrepartie. Ici, même si le climat est rude, et la vie chère donc difficile, tout le monde bosse, se bat, avance.C’est cette énergie qui me plaît. Je me suis mise à écrire, à courir. C’est une ville qui vous encourage.

Une réponse à “#28. Charlotte le Grix de la Salle, journaliste et auteur du guide  » New York l’Essentiel « 

  1. Super sympa ! ça m’a donné envie d’acheter le guide pour le coup.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s