#15. Eugénie Briet, chargée de communication à la French-American Foundation

Comment nait-on à Cucq, un village de 300 âmes et autant de vaches pour se retrouver deux décennies plus tard à New York? Très bonne question qu’il faudrait poser à Eugénie Briet.

Véritable mordue de littérature, cette pure cht’i a passé toute son enfance dans le Nord Pas de Calais avant de rejoindre après une prépa en lettres les bancs de Sciences-Po, à Grenoble puis à Lille. Son master communication publique en poche, notre française s’envole pour New York afin de travailler pour la Fondation Franco-Américaine et…rejoindre son chéri.

Mais ce n’est pas tout. Non contente de vivre dans la plus grande mégalopole américaine, Eugénie s’est récemment lancée dans la rédaction d’un blog, Let’s Croque the Big Apple où elle dévoile ses découvertes culinaires.

1.Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Bloggeuse sur Let’s croque the Big Apple , dans la vraie vie je travaille pour la French-American Foundation, essentiellement en tant que Community Manager.

2. Depuis combien de temps es-tu à New York?

Je suis arrivée en 2010, le 11 septembre pour être précise. C’est horrible à dire mais les billets d’avion sont moins chers à cette date. Bref, j’ai adopté la Big Apple depuis un peu plus d’un an.

3. Tu es connue pour?

Lire énormément et croquer la Grosse Pomme bien entendu !

4. Inconnue pour?

Pleurer facilement à chaque scène émouvante d’un film.

5. Plutôt Burger ou Bagel?

Burger sans hésitation. Et mon number one jusqu’à présent, c’est celui du Diner à Williamsburg.

6. Cookie ou Tarte?

Cookie, pas de doutes. Avec une préférence pour ceux au chocolat blanc. Et je ne suis pas la première à le dire mais ceux de Levain Bakery sont à se damner ! 

7. Un film/une musique/un livre?

Un film : Dur dur de trouver. Pour les superbes paysages américains, je dirais Into the wild, les images sont magnifiques. Sinon, mon coup de cœur de l’année dernière, c’est Le nom des gens (The names of love pour la version anglaise, dispo sur Netflix ! ) qui m’a fait beaucoup rire !

Une musique : Mon cœur balance entre Yael Naïm pour son album She was a boy et Melody Gardot, pour sa voix envoutante.

Un livre : Une éducation libertine de Jean-Baptiste Del  Amo, c’est un premier roman mais je peux vous dire que cet écrivain a un talent immense. Malheureusement pas encore disponible en anglais. En 2-3 mots il vous transporte dans le Paris du 18e siècle. Et comme les bouquins, c’est mon truc, je me permets d’en dire un autre : Amazone de Maxence Fermine (uniquement en français aussi). Un autre auteur de talents aux univers très poétiques !

8. Une anecdote sur une situation qui t’est arrivée dans la Grosse Pomme?

New York est soi-disant top pour croiser des célébrités. Moi à part Donald Trump, sa coiffure de rêve et ses molosses chez Christie’s, je n’ai jamais vu personne ! Et pourtant, il y a souvent des tournages dans la rue de mon bureau. Dernier en date, le tournage de Smash, la série produite par Spielberg qui sort bientôt. D’après quelques personnes du quartier, Steven Spielberg s’est promené dans le coin pendant les 2 jours de tournage. Bien entendu, moi je ne l’ai pas croisé !

9. Un cadeau à ramener de New York?

Le casse-tête ! Sauf pour mes sœurs, de grandes gourmandes (c’est de famille). Elles ont le droit à une boîte de cookies de Mrs. Fields quand je rentre.

Sinon, Strand est le bon endroit pour trouver des bricoles à ramener. Leurs sacs en toile avec plein de motifs différents notamment.

Et la prochaine fois, je ramène le livre New York line by line, les dessins sont impressionnants.

10)   Des adresses gourmandes?

Little Brown, un coffee shop Upper East Side, pas donné mais un temple pour les gourmands: chocolat chaud au nutella, fondue choco on the go.

Flex Mussel, Upper East Side aussi mais ils ont une autre adresse sur 13th street. Des fruits de mer et des recettes originales de moules. Sans oublier leur super Donut Collection en dessert.

Pour les brunchs, Café Orlin, sur St marks Pl., est indétrônable pour le rapport qualité/prix mais il faut être prêt à faire la queue le dimanche. Pour des pancakes délicieux et et un voyage dans le temps, je conseille le Lexington Candy Shop.

Bon, je suis en train de me griller pour mes futures billets sur mon blog, je révèle déjà mes adresses préférées !

11. Ton plat préféré à New York?

Probablement le smoked salmon eggs benedict. Un classique.

12. Le bar où te trouver?

Auction House pour les nombreuses fois ou je reste dans mon quartier pour boire un verre. J’adore l’ambiance étrange et sombre de ce bar !

13. Et pour le shopping?

Je sèche un peu. Mon budget shopping me restreint souvent aux soldes de H&M… .

En dehors des fringues, je conseille MoustacheBooks pour ceux qui cherchent des livres en Français à prix abordables.

Midtown Comics pour les comics (pas dur à deviner en même temps). Ils ont tout !

14. Où écouter de la bonne musique?

La musique n’est pas mon domaine de prédilection. Mais j’aime le 55 Bar pour écouter du Jazz. Cette petite salle en sous-sol a un côté désuet que j’aime beaucoup. Et le bon plan c’est qu’il n’y a pas de cover pour leur early show de 18h.

15. Une attraction atypique?

L’East River State Park à Williamsburg pour sa vue imprenable sur la skyline, en particulier de nuit. A ne pas confondre avec l’East River Park qui est à Manhattan et qui est beaucoup moins intéressant !

Sinon, une visite d’un quartier par un habitant du coin, une façon plus que sympa de découvrir une partie de New York : www.bigapplegreeter.org.

16. Un lieu à visiter hors de la ville?

Pour avoir grandi à la campagne, j’ai besoin de voir du vert de temps en temps (et non Central Park ne suffit pas). Donc pour ceux qui veulent prendre un bol d’air, je conseille Beacon et Cold Spring, upstate New York. C’est accessible avec le metro north. Il y a de belles randos à faire, une vue superbe sur l’Hudson et les villages sont mignons avec plusieurs boutiques d’antiquité. Une excursion dans la vraie Amérique (drapeaux US aux frontons des maisons, pick-up obligatoire…)

17. Tu as à présent carte blanche pour conclure l’entretien.

L’esprit de New York n’est pas facile à capter quand on ne vient qu’une semaine. Une seule solution : venir y vivre ! Bon mais si ce n’est pas possible, prenez le temps d’errer d’un quartier à l’autre et de vivre la diversité de la Grosse Pomme !

2 réponses à “#15. Eugénie Briet, chargée de communication à la French-American Foundation

  1. Pingback: Blog, gloire et bonnes adresses! « Let's croque the big apple!

  2. Pingback: #19. Antoine Treuille, candidat aux législatives d’Amérique du Nord | New York Alternatif

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s