New York à Paris: mode d’emploi

Illustration du livre Paris vs New York de Vahram Muratyan. Tous droits réservés.

Comment se prendre pour un vrai new yorkais tout en restant à Paris? En voilà une bonne question, auquel le Figaroscope avait tenté de répondre avec un dossier spécial publié en 2010. Car si vivre à New York est le rêve ultime de nombre de Français, on y trouve peu d’élus.

Alors si vous ne faites pas partie de ces traders/fonctionnaires internationaux/étudiants/anciens de la télé-réalité (rayez la mention inutile) qui ont la chance d’habiter Big Apple, tour d’horizon des activités qui permetttent de vivre à la new yorkaise dans Paris.

1) Faire son footing à Central Park  au jardin du Luxembourg

Tout en écoutant un groupe local (comprenez la bouillonante scène alternative de Brooklyn): du jazz-électro avec les Moon Hooch, de la soul avec les Sweet Divines ou du bon vieux rock purement new yorkais avec les Ramones.

2) Fréquentez l’Eglise américaine de Paris.

Toutes les semaines, anglophones et francophones se retrouvent pour une séance de conversation « autoreverse » (vous parlez en anglais, on vous répond en français) depuis plus de 10 ans tous les jeudis de 18h à 19h30. Un afterwork utile et décalé.

3) Déambuler dans la Bibliothèque américaine de Paris.

Pour dénicher des magazines et livres anglophones et taper la discut’ avec des expat américains. De nombreux évènements et conférences sont organisés tout au long de l’année (consultez le programme directement sur le site).

4) Se ruer sur l’édition du vendredi du Figaro.

Quand sort le supplément New York Times avec une séléction d’articles du quotidien américain traduit en français.

5) Faire la queue devant un food truck.

Notamment un burger chez le Camion Qui Fume qui enflamme la blogosphère depuis son lancement. Prévoir une heure d’attente.

6) Se ruiner au Harry’s Bar.

Le Harry’s (pour les intimes),  mythique bar qui a inventé le Bloody Mary. est un endroit légendaire qui a fêté son centenaire en Octobre dernier et où régnent encore les fantômes d’habitués comme Ernest Hemingway, Scott Fitzgerald ou Humphrey Bogart. Un must.

7) Commander vrai bagel.

Quoi de plus new yorkais que le bagel, ce petit pain bouilli que l’on trouve partout dans la Grosse Pomme. Chez Bagel Tom, on trouve 17 variétés différentes de bagels salés. Les plus aventureux s’orienteront vers les bagels sucrés avec au choix: peanut butter, chamallow, nutella ou encore spéculoos. Comptez 6 euros.

8)  Se faire un authentique hot dog.

En plein coeur du Marais, une minscule échoppe au doux nom de « La Mosaïque » vend des chiens chauds comme on les aime: une saucisse, de la moutarde, un peu de relish, le tout dans un petit pain au lait brioché. Comptez 3 euros.

9) Echanter ses oreilles au New Morning.

Si New York est la capitale mondiale du jazz, Paris n’est pas en reste avec des clubs bien établis despuis des décennies. Si le Duc des Lombards reste une éternelle référence, dirigez-vous plutôt vers le plus américain des clubs de jazz: le New Morning, celui là même où se sont produits des légendes telles que Chet Baker, Stan Getz, Charlie Haden, Dizzy Gillespie ou encore Dexter Gordon.

10) Flâner dans l’un des 50 Starbucks de la capitale.

Ou encore mieux: on profite de la tendance du café haut de gamme qui a gagné New York. Pour des adresses de grands crûs dans Paris, je vous conseille cet article de Madame Figaro.

11) Découvrir des start up prometteuses.

Avec des jeunes pousses comme Tumblr, Foursquare, TurnTable.fm, KickStarter ou encore Foodspotting, New York n’a plus rien à envier (ou presque) à la Silicon Valley. Dans l’Hexagone,  la Start Up Academy organise très régulièrement des soirées gratuites avec des start ups françaises qui viennent se présenter face à un jury de professionels. Idéal pour connaître avant tout le monde les  nouveaux services web de demain.

12) Faire son shopping dans des épiceries US.

Que ce soit Real McCoy, Thanksgiving ou l’Epicerie Anglaise, tous ces magasins commercialisent des produits américains tels que des cornflakes introuvables dans les rayons des supermarchs, du beef jerky, des M&M’S inédits… Pour les plus flemards, on se rend sur Yumise.com, un site très graphique qui livre à domicile.

13) Bruncher

Le dimanche, après une bonne grasse mat’, place au brunch. Si Paris regorge d’adresses en tout genre que ce soit à la carte  ou en version buffet, nous on a notre preféré: BIA (Breasfast in America). Traduction: un chocolat chaud, des tartines, une omelette généreuse et des pancakes à  se damner.

14) Dénicher des fripes

Pour les meilleures adresses, cliquez ICI, ICI ou ICI.

15) Déguster un cupcake chez Berko.

Oui j’ai honte car les cupcakes se sont fait dépassés par les donuts qui reviennent en force à New York. Néanmoins, avant de constater la beignet-mania dans notre pays, on se contente des cupcakes qu’on achète chez Berko, la référence du genre.

16) Siroter un milkshake à 23h dans un diner.

Mastodontes de la culture populaire américaine, les diners restent rares à Paris. Heureusement que HD Diner est là, avec ses deux adresses dans la capitale (Châtelet et Hôtel de Ville). On commande donc un milk shake (comprenez: un vrai de vrai, bien dense,  niché dans la catégorie desserts contrairement aux restaurateurs français qui le présente comme une boisson).

17) Consulter le Time Out New York et le New York Magazine sur son iPad.

En téléchargeant l’application NewsStand d’Apple, vous aurez accès à des dizaines de titres dont ces deux revues, indispensables pour se tenir au courant des dernières tendances de la ville.

18) Se cultiver dans la meilleure librairie anglophone de Paris.

Sheakspeare and Co est bien connue des anglophiles et expats de la capitale et propose le plus grand choix d’ouvrages en anglais de Paris.

19) Lire New York Alternatif

Mais également deux excellents sites en français pour se tenir au courant de l’actualité new yorkaise: France-Amérique et French Morning.

20) Sourire devant les comparatifs graphiques du blog Paris vs New York .

Vahram Muratyan a eu tel succès avec ses illustrations qu’un livre (qui cartonne) est récemment sorti en librairie. Un conseil: pour uné déco sympa, achetez directement vos posters sur le blog et non pas chez Colette, hors de prix (pas de surpise me direz vous).

21) Découvrir les 4 statues de la Liberté de Paris.

Bon on triche un peu puisque seules trois sont entières et la dernière n’est en fait que la flamme qui est présente sur la statue originale. Pour en savoir un peu plus, cliquez ICI

22) Engloutir un sandwich au pastrami chez Schwart’z Deli.

Malheureusement pour les Français, Katz’s le plus populaire des deli de New York (celui même où a été tourné la scène de l’orgasme du film Quand Harry rencontre Sally) n’a toujours pas eu l’idée de s’implanter en France. Pas grave puisque chez Schwart’s, on peut commander un pastrami sandwich énorme, avec une médaille à la clé si vous finissez ce mosntre. Comptez 16 euros.

23) Aller plus loin en achetant le  » Guide du Paris Américain »

L’association France-Etats Unis Île de France a publié en 2010 un guide papier complet sur ce sujet . Vous pouvez accèder au sommaire et le commander (9 euros) directement à l’adresse suivante: www.franceusa.org/ameriquefrance/sitesus/le-guide-du-paris-americain

24) Se prendre pour un parisien à New York.

Oui l’inverse est possible, notamment grâce à ce blog.

D’autres idées? J’attends vos commentaires!

5 réponses à “New York à Paris: mode d’emploi

  1. Restaurant week mais que choisir … Un article peu être ?

    Merci pour les chronique de la vie new yorkaise …

  2. Pingback: Blogs | Pearltrees

  3. Ca me fait rêver tout ca, et me donne juste quelque idée d’endroit ou allé pour mes dix huit ans.

  4. Très bonne idée cet article! Très inspirant!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s