Curiosités d’un supermarché américain

La devanture du supermarché Gristedes de nuit

Cela fait un moment que je pense à faire un article pour répondre aux problématiques suivantes:

– Que trouve t-on dans un supermarché américain?

– Quels sont les produits typiques?

-Quelles sont les différences avec les linéaires français?

– Quelles sont les tendances agroalimentaires actuelles que l’on retrouvera prochainement, américanisation oblige, dans nos rayons?

J’ai toujours été fasciné par les spécificité de la grande distribution dans les différents pays (à ce propos, la visite d’un supermarché local fait bizarrement partie de ma liste touristique une fois sur place) qui sont d’autant d’indices sur les modes de vie, préférences et coutumes de ses habitants.

D’ailleurs ne dit-on pas: « Dis moi ce que tu mangesje te dirai qui tu es » . Car qu’on le veuille ou non, l’alimentation est le miroir d’une société.

Au Japon, tous les poissons sont vivants car les clients souhaitent voir de leurs propres yeux leur potentiel achat. En Chine, les sacs de riz sont ouverts dans d’énormes tonneaux afin que la clientèle puisse toucher la marchandise. En France, les rayons beurres, vins et fromages sont gargantuesques alors qu’ils sont inexistants ou presque dans une grande surface américaine de taille moyenne.

On parle peu de la grande distribution aux Etats-Unis si ce n’est pour évoquer le cas de Walmart, de sa puissance : 2.1 millions d’employés dans le monde, 6100 magasins, 408 milliards de dollars de chiffre d’affaires (plus que le PIB de l’Autriche ou deux fois celui de l’Irlande) mais aussi de ses faiblesses avec des conditions abérrantes.

Non la grande distribution aux Etats-Unis ce sont aussi des particularismes comme par exemple l’existence forte d’enseignes spécialisées, comme Fiesta tournée vers la population hispanophone, Whole Foods Market spécialisée dans les produits bio, ou encore Central Market positionnée dans le haut de gamme pour une population aisée. D’ailleurs la liste des chaînes de supermarchés fait peur quand on jette un coup d’oeil sur Wikipédia.

Le blog fastandfood.fr avait lancé un article sur le supermarché XXL aux Etats Unis mais globalement peu de feuilles sur le sujet. J’ai donc profité de quelques après-midi pour aller à la rencontre des produits d’un magasin américain, basiques à New York et pourtant souvent atypiques pour les frenchies que nous sommes.

J’espère que vous apprécierez cet article car j’ai dû braver l’oeil vigilant de la sécurité qui se demandait pourquoi un jeune adulte passait son temps dans ce temple de la consommation, appareil photo à la main.

Comme dirait feu Guy Lagache sur Capital: enquête!

1) Une devanture digne de la Guerre Froide

Gristedes de jour

C’est dans un supermarché de taille moyenne, à Manhattan sur Roosevelt Island que mon choix s’est porté. Je ne souhaitais pas un magasin épicerie fine de l’Upper East Side ou de Chelsea qui aurait faussé mes investigations étant donné le type de population qui habite dans ces quartiers. Place donc à Gristedes, une chaîne qui sert les new yorkais depuis 1888. L’entrée fait très années 90: pas très gaie voire terne.

2) Des boissons plus variées

Au delà des traditionels sodas et eaux minérales, un nombre presque infinis de boissons viennent compléter les linéaire des bouteilles à l’unité aux Etats-Unis.

D’ailleurs les marchés du thé et des jus au pays de l’Oncle Sam sont très développés et je m’attends à une déferlante de ces produits étiquetés « sains » dans les rayons européens d’ici quelques mois.

Qu'on se le dise: les américains adorent les jus et autres smoothies en boutieilles

Jus de fruits exotiques, boissons bio au gingembre ou à la canelle,  thés allégés ou au contraire très sucrés:  l’offre est très large. On trouve même des produits siglés Starbucks pour les accros.

La marque Synergy surfe sur la vague des produits bons pour la santé avec des boissons biologiques et naturelles

A quand des frappuccino dans les frigos français?

Au jasmin, à l'hisbiscus ou à la grenade: le thé s'accompagne avec toutes les saveurs

A notez que la canneberge (cranberry en anglais) est un des fruits les plus populaires d’Amérique du Nord et qu’il est donc normal de le retrouver en canettes. En France, Ocean Spray est présente en grande distribution mais seulement en bouteilles et il faut dire qu’il est encore rare de trouver cette marque partout. Limites de l’américanisation?

La cranberry à toutes les sauces

Autre curiosité: les petites bouteilles de Nesquik à boire glacées.

A quand ces bouteilles Nesquik dans les rayons français?

Passons au cas Arizona. C’est une des marques de boissons les plus connues ici et on ne la retrouve en France que dans les épiceries spécialisés ou dans les boui-boui à bagels chez nous. Quel dommage car l’Arizona Sweet Tea (un thé glacé encore plus sucré très fameux dans les Etats du Sud comme la Georgie ou le Tennessee) est une tuerie! Idem pour l’Arizona Green Tea qui accompagne parfaitement une pause sandwich tout en restant peu calorique.

L'Arizona Green Tea, une tuerie disponible dans les quelques rares épiceries américaines de Paris

L'Arizona Sweet Tea, boisson typique du Sud des Etats-Unis

Autre découverte qu’apprécieront les fans des lycées américains: les jus d’orange dans des petites boîtes en carton.

Les jus mini format en carton, comme dans les films ou séries américaines

Du côté des boissons d’un litre et plus, même remarque que précedemment: le choix est plus grand.

Prenons Schweppes par exemple qui présente une dizaines de goûts différents: cola, citron, framboise, gingembre, raisin…

A New York, on trouve des Schweppes framboise ou raisin

N’oublions pas deux boissons qui n’existent pas en France: le cream soda, une boisson gazeuse à la vanille et la root beer que l’on ne peut décrire si ce n’est que les kids américains en raffolent (bon d’accord imaginez un soda goût chewing-gum).

Mug, une marque connue pour ses cream sodas et root beers

La root beer, boisson préférée des kids américains

J’aime aussi le packaging familial des jus d’oranges Tropicana. On dirait le format lessive que l’on trouve en Europe.

Jus d'orange ou lessive?

Jus d'orange ou lessive?

Les Américains sont friands des formats XXL. Ci dessous, du thé glacé version 4 litres (un peu moins en fait car un gallon correspond à 3.8 litres).

Concernant les eaux minérales, pas grand chose à signaler si ce n’est la domination de la marque Poland Spring sur ce marché. C’est simple: on en trouve partout.

Même les vendeurs à la sauvette dans Manhatthan ne proposent que ça. Question goût en revanche, on repassera (je compare avec mon eau préférée, l’Evian). Après le goût est subjectif donc il est difficile de juger de façon plus globale.

Poland Spring, le numéro un des eaux minérales aux Etats-Unis

3) Les dressings, typiques de la culture américaine

Ce n’est pas une légende: peu d’Américains cuisinent vraiment. J’entends par cuisiner mijoter des petits plats maison et non pas insérer des boîtes dans le micro-ondes et rajouter du sel pour ceux qui n’avaient pas compris. Bref tout ça pour introduire les dressings, sauces en français que l’on trouve à tous les parfums. Voyez par vous même: des centaines de sauces, que l’on retrouve de nos jours de plus en plus en version « saine » ou bio.

Idem pour la moutarde, prise très au sérieuse ici. On peut l’acheter nature, au miel, aux épices, à l’onion… Rien à voir cependant avec notre bonne vieille Maille. Ici elle est souvent douce et s’apparente plus de la AMORA (par amour du goût!).

Ici la moutarde sert plus à accompagner un sandwich qu'à mettre en valeur une bonne viande rouge

En revanche j’étais très surpris par les ketchups: seule la marque de distributeur et  Heinz étaient présentes.  En même temps Heinz est plus que culte et tout le monde l’étale dans les hot dogs.

Détail: on peut voir des pots de ketchups monstrueux conçues pour les familles qui ne peuvent plus ‘en passer et l’utilisent partout.

Je n’ai pas pu prendre de photos de sauces BBQ mais sachez qu’il en existent un tas car le barbecue du dimanche est une institution de ce côté de l’Atlantique.

4) Les toppings et icings, une affaire très sérieuse

J’ai repéré les pépites de chocolat Nestlé car ce n’est pas un produit que l’on va trouver naturellement en France contrairement aux Etats Unis où les cookies sont les gâteaux rois. D’ailleurs cookies en Amérique désigne non pas le celèbre sablé que l’on connaît tous mais tout type de biscuits.

Pépites au chocolat blanc

Pépites au chocolat au lait et au peanut butter (beurre d'arachide)

Pépites au chocolat au lait et au peanut butter (beurre d'arachide)

De plus et ce n’est pas une nouveauté: les Américains sont friands de coulis et autres substances 0% naturelles que l’on ajoute sur les gâteaux, les glaces… On en trouve à la vanille, au chocolat noir, à l’orange, au beurre d’arachide, à la framboise, au caramel et des dizaines d’autres parfums.

Caramel ou chocolat framboise: ici on aime mélanger les styles

Caramel ou chocolat framboise: ici on aime mélanger les styles

Pas besoin d'aller au Mcdo pour se faire son sundae

Les icings sont plus utiles pour décorer des gâteaux que pour relever le goût. Quand je vois l’image ci-dessous, j’ai l’impressions d’être dans un magasin de bricolage. Pas vous?

Et pour ceux qui voudraient ramener du sirop d’érable, vous allez être servis. L’offre est pléthorique: nature, fruité, parfumé aux épices ou chocolat…

5) Au paradis des céréales

Pour un addict de corn flakes comme moi, déambuler dans les rayons céréales fut un pur bonheur. Pourquoi?

Car les marques que nous connaissons offrent une gamme beaucoup complète. Prenez les Cheerios. Nous avons en France les Cheerios Original, au miel. Aux Etats-Unis, on trouve les Cherrios pomme-cannelle, au yaourt, aux fruits, au chocolat, aux fibres, à la banane et aux noix…

Idem pour Kellog’s. Si on connaît les Frosties, Spécial K et autres All Brain, quid des Apple Jacks, Bran Buds et autres Froot Loops?

Ci dessous à gauche le linéaire dédié à tous ces produits, gigantesque vous me l’accorderez.

Kellog’s, leader mondial des céréales est présent partout avec des dizaines de marques et variantes, dont une majorité inconnues en Europe.

Une fois qu’on a goûté aux céréales au beurre d’arachide, il est difficile de s’en passer comme les Reese’s Puffs, la légendaire marque de peanut butter et ses corn flakes mythiques. Oui c’est calorique. Oui c’est sucré. Et oui c’est définitivement régressif. But who cares?

D’ailleurs vous pouvez vous en procurer à Paris, dans trois épiceries spécialisées: Thanksgiving, the Real McCoy ou l’Epicerie Anglaise pour 9 ou 10 euros le paquet (oui, dégustez des peanut butter cereals est un luxe :p).

A noter que vous pouvez retouver tout plein de produits made in US chez le cybermarchand Yumise.com, fondé par les créateurs du blog FastandFood.fr.

Les céréales dont tout le monde raffole: au peanut butter!

En grand addict des corn-flakes, j’ai passé des heures devant les paquets de marques inconnues à baver devant tous ces produits indisponibles en France.

Les Froot Loops, lancé aux Etats-Unis  par Kellog’s en 1966. Pourquoi le géant américain  les a t’il supprimé des rayons français? Mystère…

Les Rice Krispies, ici dans leur version sans gluten, véritable marché chez l’Oncle Sam.

Une marque de céréales qui porte mon prénom. What else?

J’ai même trouvé le musli « Ezekiel ». Et oui je suis même présent dans les linéaires américains!

Autre cas intéressant: l’oatmeal ou céréales aux flocons d’avoine en VF. A faire chauffer au micro-ondes avec du lait et c’est parti pour une bouillie bien consistante. C’est comme cela que l’on réalise le fameux porridge anglais.

Quaker domine le marché. D’ailleurs il existe des dizaines de versions différentes selon les goûts de chacun.

Les barres de céréales ne sont pas en reste.

6) Pâtes et riz cuisinés

Si ces produits ne nous sont pas inconnus, il faut reconnaître que l’Amérique a plus d’imagination dans les préparations avec féculents. On trouve étrangement peu de pâtes « nature » contrairement à la France mais beaucoup de mélanges: pâtes sauce champignons, à la tomate et aux épices, à l’orientale, aux petits oignons…

Attention, séquence cliché: on savait que les concitoyens de Barack Obama n’aimaient pas cuisiner, ce n’est pas les photos ci après qui vous contredire cette réputation.

Pour le riz c’est pareil: préparation à base de poulet, d’épices et d’autres choses peu naturelles. Manger pour vivre et non vivre pour manger écrivait Molière dans l’Avare. Quoique certains produits préparés tendent plutôt vers le haut de gamme alors ne soyons pas trop critiques à l’égard de ces produits qui, reconnaissons le présentent l’avantage de la practicité, rapidité et facilité d’exécution.

7) Aaaah les fromages…

En dehors des épiceries fines et autres chaînes haut de gamme telles que Whole Foods, ne vous attendez pas à des fromages de qualité dans les supermarchés américains ou vous risquez d’être déçus.

Car ici, on désigne par « fromage » ce qui en France serait du Leerdammer (note: je n’ai rien contre ce fromage industriel hollandais^^)

En revanche ce que j’aime dans le rayon, c’est l’offre des fromages rapés disponibles. Si on doit se contenter d’emmental en France, ici c’est Mozarella, Cheddar, deux fromages…

Le Philadephia est décliné en diverses saveurs ici: nature, fraise, aux épinards et artichauds, à l’onion, version allégée…

8) Les autres produits laitiers

Les yaourts s’achètent à l’unité comme dans les hard discount.

Concernant le lait, il n’est pas pasteurisé contrairement à son homologue français. On le trouve frais et dans divers formats. De droite à gauche: one pint (0.45 l), one quart (0.9l), half gallon (1.8l) et one gallon (3.6l).

Lait de chèvre, de coco, de riz, d’amande ou  de soja, tout le monde s’y retrouve!

9) Les plats et desserts préparés/cuisinés/surgelés

Pas très diétetiques et pourtant nombreux sont les snacks et plats préparés. Quoique, mieux vaut avaler ça que de se nourrir de chips et de coca non?

J’aime le concept de pizza surgelé à la part. Pratique pour les petites faims…et les célibataires.

Les desserts tout prêts offrent un visage différent aux Etats-Unis. Ci dessous: pancakes et gauffres.

10) Les glaces

La photo est assez sombre mais j’ai compté pour vous: douze portes immenses dédiées à la crème glacée si chère aux Américains.

12 compartiments pour les glaces. Ou comment les américains ne peuvent plus se passer de la crème glacée!

11) Les biscuits et autres gâteaux

Pour cette catégorie j’ai choisi de me consacrer spécialement aux Oreo, un cas à part.

Ce que l’on sait peu, c’est que Oreo est la première marque de biscuits…au monde.

Car le peuple américain voue un culte quasi sans limites à ce biscuit-sandwich. Aux Etats-Unis et grâce à la propagande mise en place par Nabisco (entreprise fabricant les Oreo, filiale de Kraft Foods), la population assimile: lait à accompagner d’Oreo. Pourtant il n’y a pas du tout de lait dans ces biscuits, seulements des substituts. Vive Kotler, vive le marketing!

Oreo au caramel

Oreo saveur glace à la fraise

Oreo saveur glace à la fraise

Oreo Golden. Traduction: gaufrette à la vanille

Oreo Golden. Traduction: gaufrette à la vanille

Oero au beurre d'arachide

On retrouve également d’autre biscuits Oreo comme les Cakesters avec une texture de biscuit qui ressemble à celle d’un Pim’s.

Les roulés à la canelle sont très populaires aux Etat-Unis. Il y a même une châine de fast food, Cinnabon qui s’est spécialisée dans ce créneau. Ci dessous, des roulés canelle-noix de pécan.

Personellement j’ai un peu de mal avec les cakes américains, bourrés de crème et à l’ésthétique plutôt grossière. C’est vraiment le gâteau que l’on imagine dans un film à une fête d’anniversaire.

12) Bonbons

Les bonbons siglés « Wonka » m’ont tapé dans l’oeil. De même que certains paquets de Haribo que je ne connaissais comme les Jogi-Bussi fourrés au yaourt.

 

Passons à ce qui fait tourner la tête des Français: les M&M’S au beurre de cacahuète. On peut également les dénicher à l’amande ou au coco.

M&M'S au peanut butter

M&M'S à l'amande

M&M'S à l'amande, qui remplace ici le chocolat

J’aime aussi les tablettes de chocolat aux saveurs originales comme celles au gingembre, à l’amande et au sel, à la cerise avec du piment…

13) Quelques produits spécifiques

Quelques produits inclassables.

Comme cette bombe de fromage à mettre sur le popcorn. Ou de la chantilly au chocolat.

Fromage en spray à déguster sur du pop corn

Fromage en spray à déguster sur du pop corn

De la chantilly au chocolat

Autre domaine: les pickles. La différence entre les cornichons et les pickes américains? Les cornichons sont des concombres mascérés alors que les pickles désignent tout légume (ou fruit) passé au vinaigre.

Les fameux pickes américains

Les burgers en boîte. Unique.

Les pop tarts sont des pâtisseries industrielles fourrées au sucre que l’on mange généralement après un passage au grille-pain. Très populaires, elles sont fabriquées par Kellog’s et se vendent chaque année à plus de 2 milliards d’emplaires.

Comme nos amis British, les Américains consomment beaucoup de gelées.

Aux Etats-Unis, Pepperidge Farm n’est pas qu’une marque de cookies mais vend aussi différents pains. Dont la petite brioche au lait, indispensable pour tout hot-dog digne de ce nom.

Le seul moyen de réaliser un vrai hot dog, c'est avec les petits pains au lait

Dans la culture américaine, les chamallows (marshmallows ici) sont très appréciés. On le mange à la broche pendant un barbecue ou feu de bois ou dans un mug rempli de chocolat chaud.

Des gros chamallow utilisés pour la préparation de gâteaux ou à faire griller sur une brochette tout simplement

Symbole de la comfort food, les macaronis and cheese (mac & cheese) ont été lancé par Kraft en 1937. Ce succès s’explique par les rationnements en produits laitiers et la demande des consommateurs pour des plats sans viande, pas chers et familiaux.

Les mac'n cheese Kraft. Plus qu'une marque, un symbole

Moment de patriotisme, j’ai failli mourir en voyant des croissants en boîte.

Des blancs d’oeufs en bouteille. Why not

Si ici le pain de mie est roi, la bagel est tout aussi populaire.

Il n'y a rien de mieux qu'un mini bagel canelle-raisin que l'on tartine de beurre!

14) Les produits français

Cocorico! Même si le choix de produits de notre chère France est réduit, on est fiers d’en trouver dans un supermarché de quartier. En revanche importation oblige, il faut mettre la main au portefeuille pour profiter de ces petits plaisirs. Comptez 3,89 dollars (2,85 euros) la boîte de Petit Ecolier au chocolat blanc. Mais quand on aime, on ne compte pas n’est-ce pas?

Si les américains savent ce qu’est un croissant, ils ont en revanche plus de mal avec le pain au chocolat. Chez Gristedes, il est appelé « Danish Chocolate ». J’ai souvent vu « Chocolate Croissant ». En tout cas, les pains au chocolat ci-dessous ont l’air moins appétissants que leurs cousins parisiens.

Aaaaaaah la Vache qui rit! Autant on ne trouvera jamais dans Kiri dans les linéaires aux Etats-Unis, autant c’est quelque peu différent pour la Vache qui rit car ce n’est clairement pas le même goût même si cela reste du fromage à tartiner. J’ai d’ailleurs appris qu’une grosse partie de la production de Vache qui rit était déstinée à l’exportation. Moi qui pensais que nous étions les seuls à aimer (personnellement je déteste). La marque française se transforme donc en « Laughing Cow », traduction exacte.


J’attends vos commentaires et réactions sur cet article 🙂

57 réponses à “Curiosités d’un supermarché américain

  1. Fabuleux article. J’en meurs de fain et de jalousie…

  2. Je trouve ce blog super ! J’y ai retrouvé pas mal de produits que j’avais vu pendant mes voyages au Canada et aux USA, et je me fais les mêmes réflexions à chaque fois que je vais mes courses en Suède (où je suis installée pour 6 mois) !
    D’ailleurs, les roulés à la canelle que tu mentionnes, « kanel bullar » en Suède sont les rois ! Et ils sont aussi très adepts des sauces pas du tout naturelles et même constat sur le fromage (11€ pour un petit morceau de Basque – 4cm à la coupe).
    Mais pleins de points positifs aussi, donc tu m’as donné envie de faire un petit point détaillé sur la Suède =)

    • Merci Léa (oui encore une fois^^)
      J’adore la Suède! Enfin surtout les coffee shops suèdois, pour lire un bouquin avec une grosse tasse de chocolat et des pâtisseries maison!
      (bon je t’avoue que je ne suis jamais parti en Scandinavie, c’est Millénium qui m’a fait découvrir cette ambiance)

  3. Avez-vous essayé de trouver des yaourts nature (plain) dans une quantité « normale » à un prix qui ne se rapproche pas de la denrée de luxe?
    Il est plus facile de trouver de la junk food et des cochonneries diététiques que de se nourrir avec des produits sains en dehors des produits frais.
    Moi, ce qui me surprend dans les supermarchés c’est leur logistique, leur organisation, les stratégies de regroupement des produits qui vous font trouver la bière au rayon des produits d’entretien (du vécu!).
    Remarquez la bière ça accélère la vidange, sans doute comme certains déboucheurs :-)!!!!

    • C’est vrai que les produits que l’on trouve sont loin d’être « super healthy ».
      Mais comme dit dans l’article, certaines entreprises ont pris ce créneau. C’est le cas de Whole Foods. Leur magasin mère est à Union Square: tous les produits sont de qualité, bien mis en scène. On trouve des corners de type différent: japonais avec un maître sushi qui prépare des maki et autres sashimi, boucherie haut de gamme, soup bar, salad bar exotique…
      On peut même prendre ses achats et monter à l’étage pour un repas sain et pas trop cher avec une vue sympa sur le parc 😉

  4. Merci pour ces photos. Quelques pages de pub à la TV le soir à l’hôtel (et généralement ce n’est pas difficile d’en voir) et l’on peut assimiler quelques concepts culinaires que l’on retrouve ensuite dans les rayons… la pizza à mettre dans le grille-pain par exemple. Je partage le sentiment de Mafalda sur l’organisation des magasins (à mes yeux Fairway est le pire). Nous avons sans doute une logique française, mais je suis toujours impressionnée par les monticules de marchandises et le « classement » des produits. Mais, cela fait partie du plaisir…

  5. Fairway n’offre effectivement pas la meilleure mise en scène produits. Clairement pas ^^

  6. Sacré inventaire de ce qu’on peut trouver là-bas, ça donne envie d’être capable de ne pas grossir et encrasser ses artères en mangeant toutes ces cochonneries :p

    Au passage, les thés Arizona se trouvent facilement dans tout bon Monop qui se respecte 😉

  7. Très bon article. Pas mal de produit donnent envie de les gouter, il faudrait que j’aille faire un tour aux states.
    Il n’y a pas de rayon alcool ?

  8. Super article ! Ce qui me fait peur, c’est de me dire que dans 20 ans, on en arrivera peut être au même point en France (du fromage à pschitter sur du popcorn…WTF ?!?)

    • Merci 😉
      Bon j’avoue j’ai un peu accentué l’article parce à côté de ça, on trouve également des produits plus « healthy ». D’ailleurs il y a toute une génération de jeunes artisans à New York qui remettent au goût du jour des spécialités alimentaires comme le Ketchup maison, les yaourts exotiques bio..Il faudrait faire un reportage sur ce mouvement qui à mon avis représente plus qu’une tendance ephémère.

  9. Excellent article!! j’ai vraiment apprécié de le lire de bout en bout!! En effet la personne de la sécurité a du se méfier de toi à prendre toutes ces photos! @_ @ En tous cas malgré ce temple du sucre et du gras.. Il y a énormément de choses que j’aurais bien aimé testé!!!! Dont ces toppings « 0% naturels » (moooorte de rire en lisant ça!! XD) Un grand Bravo à toi pour tout ce travail!!! ..^_^..

  10. Très bon article!
    Ayant vécu un peu au Canada, ça me rappelle des souvenirs. J’aimais bien mon oatmeal et mes bagels…
    Par contre je pense que leur lait est bien pasteurisé mais pas stérilisé, voire UHT comme chez nous, il passe forcément par un traitement thermique, même s’il est moins poussé et oblige à une conservation au froid.

  11. L’article est super! Je suis d’accord pour les pains au lait au sujet des hot dogs, utiliser un autre pain serait un sacrilege.
    Seb 😉

  12. Pingback: La visite d’un supermarché à New York par Ezéchiel | MiamZ

  13. Comme tout les autres, j’ai beaucoup aimé ton article ! Bon boulot.

    Voilà quelques infos complémentaires :

    – Il me semble que des boissons Starbucks « toutes prêtes » sont déjà en vente dans les Starbucks français et une gamme plus complète devrait faire son apparition dans les rayons des supermarchés français l’année prochaine. Au Etats-Unis, les boissons Starbucks que tu as vu sont fabriquées par une joint venture entre Starbucks et…. Pepsi Cola qui s’appelle North American Coffee Partnership.

    – Les croissants en boîte ne sont pas à proprement parlé en boîte. Il s’agit simplement de pâte à croissant roulé pour préparer des croissants maisons. On trouve une offre similaire aussi en France.

    – Les oeufs en bidon sont aussi très largement utilisés dans la restauration collective et l’industrie agroalimentaire pour des raisons d’hygiène et de maîtrise des coûts, puisque tu peux gérer la quantité de blanc et de jaune au gramme prêt.

    Voili voilou :).

  14. Article intéressant, bien que tout ce qui est exposé ici ne donne pas vraiment une image flatteuse du consumérisme américain! On savait tous qu’ils aimaient les chips, mais vraiment, les burgers en conserve, les triple Oreos au beurre de cacahuète, le fromage en spray, le blanc d’oeuf en bouteille… Que de bizarreries derrières lesquelles j’imagine à chaque fois un petit obèse gâté qui s’empiffre devant Disney Channel.

    Je ne suis pas une accro à la haute gastronomie, mais quand même! Je pensais qu’Epic Meal Time était un mythe, apparemment ça ne serait que légèrement au-dessus de la moyenne sur le continent (j’exagère, mais bon ça fait réfléchir toutes ces photos).

    Merci d’avoir partagé tout ça en tout cas, on en apprend chaque jour 😉

    • Effectivement, pas une image très flatteuse. Mais c’est volontaire car j’auraispu choisir une enseigne qui vend des produits sains et de qualité comme Whole Foods. Merci d’avoir pris le temps de lire l’article 😉

  15. Merci pour la visite! j’adore aller dans les supermarchés à l’étranger…là je n’ai même pas eu besoin de bouger!

  16. EXCELLENT !!!
    Je pars faire un tour à NYC en mars 2012, passage obligé pour découvrir ce royaume de la conso’ 🙂

  17. Excellent article! Très complet.
    Je suis aussi adepte de la visite du supermarché à l’étranger, ça permet d’en apprendre beaucoup sur les gens qui y vivent!
    Bonne continuation!

    Edouard

  18. SUPER article passionnant mais vous avez oubliez les chewingums etles chocolats

  19. Pingback: Ça gargouille dans mon petit ventre… « Résolument 2.0

  20. merci pour cette présentation fort intéressante. on voit ici les différences culturelles, en imaginant dans ces rayons de produits alimentaires se trouver parfois plutôt dans un rayon bricolage ou dans un rayon produits d’hygiène. Mais ayant une culture culinaire bien française je crois que peu de produits me tenteront. une petite rectification sur votre texte: Leerdammer n’est pas le fromage d’un industriel hollandais, mais bien une marque déposée par une société française: tout le monde connait BEL par son Bonbel ou sa Vache qui rit: un as du marketing. autre réponses aux commentaires postés: en ce qui concerne l’organisation des supermarchés :les français ne sont pas toujours logiques aux yeux des consommateurs, mais cela leur permet d’obliger leur client à parcourir leur magasin et faire des achats dits « d’impulsion »:stratégie marketing. Même stratégie pour Fairway dont l’organisation tient plus de la caverne d’Ali Baba que du magasin structuré et ordinaire:mais cela doit plaire car le nombre de ses magasins ne cesse d’augmenter…pour une clientèle aisée cependant.

    • Merci Isabelle pour ces précisions. Je connaissais Bel mais je ne savais pas que le groupe était propriétaire de Leerdamer, je corrige ça de ce pas.
      Concernant l’organisation des des magasins de la grande distribution, tout à fait d’accord. Je le vois avec le supermarché à côté de chez moi: l’alimentaire est à l’étage. D’ailleurs le meilleur exemple à mon sens de ce type d’organisatio c’est IKEA avec le parcours fleché mis en place à travers tout le magasin. Enfin vous parlez de Fairway, un autre nom mme vient à l’esprit: Trader’s Joe. Ils propoent des biens de qualité à un prix raisonnable et ils cartonnent, tout le monde veut son TJ store ici aux US.

  21. Cocorico pour le Petit Écolier, faut le dire vite. LU a été racheté par Karft Foods en 2007…

  22. Super visite détaillée de ce supermarché américain. Merci ! C’est un régal pour les yeux et me rend toute nostalgique car j’ai vécu quelques années aux USA. Un autre super site internet pour l’achat de produits américains : http://www.MyAmericanMarket.com. Ils ont une sélection de ouf !

  23. Pingback: US | Pearltrees

  24. les américains ne savent pas ce qu’est le croissant, surtout pas dans les supermarchés (ni d’ailleurs dans les chaines style starbucks) … en 3 ans de vie en Floride, il n’y a que deux endroits (des boulangeries françaises tenues par des français) où j’ai pu trouver des croissants qui n’avaient pas le gout de cheddar/beurre rance. Je crois que le pire ce sont leurs éclairs au chocolat. J’ai été étonné par le nombre de produits appelés « French (+something) », aucun de ces produits n’est français !
    Enfin globalement la bouffe américaine est infecte et la première visite dans un supermarché américain fut pour moi un véritable choc culturel. Le seul bon souvenir de supermarché, ce sont les bretzels au chocolat au lait (Flipz), une véritable tuerie !!

  25. Article très sympa, ça m’a rappelé mon année aux USA quand je faisais mes courses. Ah les MMS peanut butter, je confirme, miam miam.
    Petite précision, les ‘croissants en boite’ en fait c’est juste la pâte, donc il faut faire les croissants et les mettre au four, et je les ai trouvé meilleurs que ceux qu’on peut trouver à Starbucks ou au rayon breakfast en grande surface.

  26. Merci pour cet article très complet! J’en prends note pour mon futur voyage!

  27. je suis tres curieuse du mode de vie americain et j ai adore ce blog !!

  28. Comme quoi les choses évolue, les croissants en boite se trouvent maintenant dans nos rayons francáis (croutipate, c’est dailleurs tres mauvais), et les oreo/pate a cookie a faire cuire aussi.
    Par contre, petite note, les pancakes et gauffre congeles ne sont pas des dessets aux USA mais des produits de petit dejeuner. A trouver donc au rayon petit dej congele a cote des jus de fruit concentres congeles (a refaire chez soi) et toast congele a mettre au grille pain.
    Pour moi c’est le rayon yaout le plus flagrant en terme de difference, les memes grandes marques mais des produits plus proches de la jello que du yaout. La laitiere, ferait bien de s’y mettre au marché US. a 100kcal le pot, la mousse choco a de l’avenir aux States.

  29. Sympa ce petit circuit alimentaire! J’ai vu aussi un truc sur un autre site qui montre un poulet.. en boite (marque « Sweet Sue »)!: Le machin ignoble ressemble à une sorte d’alien enfermé dans une gelée dégueulasse..:(

  30. Très bien expliqué et intéressant. Je reconnais certains produits que j’ai connu en Australie, tels que les barils de jus d’orange ou de lait. Ces contenus et ces présentations me déconcertent totalement, comme quoi on est vraiment conditionné par le marketing et l’industrie agroalimentaire! Ne le prenez pas mal, mais ces images m’ont donné envie de goûter peu de chose, surtout pas les produits aux couleurs fluos ou le fromage en spray…

  31. Pour info, les frapuccino Starbucks viennent de faire leur apparition chez Monoprix 😉
    En tout cas merci beaucoup pour ce blog très sympathique. Je vais à New-York pour noël et tu m’offres ici une mine de vraies informations !

  32. Génial ! Très beau reflet de la Consommation américaine !! Sa me rappel plein de bon souvenir…!

  33. Merci pour tes trop belles photos. J’ai aimé ton blog. Grâce a toi j’ai voyagé aux states.

  34. Excellent article!

  35. je suis tombé par hasard sur une nouvelle boutique au loook sympa qui va ouvrir prochainement http://mylittleamerica.com/ et qui propose plein de produits américains 🙂

    ton article en tout cas est super complet!!!

  36. Merci à toi, j’etais à coté de Roosevelt island dans un hotel du 2 au 9 decembre, et grêce à toi, j’ai acheté la majeur de mes repas ici, dans ce supermarché.
    les salades sont exquises, et les repas prêt a rechauffer, mais fait par le traiteur sont fabuleux ! merci encore !

  37. Super articles dont je vais me servir lors de mon prochain voyage…Merci!!
    Une photo m’a interpellée; le lait n’est pas conditionné sous réfrigération dans la grande distribution?! Il me semble entreposée aur de simples étagères..
    Pas courant comme question 😉 mais vraiment je m’interroge 😏

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s