Suits, une série judiciaire attachante

L'affiche de la première saison de Suits

Ah les séries américaines! On pourrait en parler pendant des heures, débattre de quels acteur aurait mérité tel Emmy Award (l’équivalent des Oscars pour les shows du petit écran) à la place de tel autre, de se quereller sur la suprématie de la chaîne du câble HBO en terme de qualité sur le paysage télé américain ou encore de regarder des dizaines de pilotes (le premier épisode d’un show) pour sentir les tendances et deviner quelle série va décevoir, faire le buzz ou devenir culte.

Aujourd’hui je vous parle d’un programme découvert cet été, produit et diffusé par USA Network.

Mais si vous connaissez cette chaîne! Ils ont dans leur catalogue le cultissime Monk que l’on regardait sur TF1 à l’heure du goûter (pas vous? :p) et continuent leur tradition de feuilletons avec Royal Pain, White Collar ou Burn Notice qui restent agréables à visionner sans être des monstres sacrés.

Cette série, c’est Suits créé par Aaron Korsh qui a reçu de très bons échos lors de son lancement, même par le New York Times itself, pourtant avare de compliments.

Voici le synopsys Allociné:

Avocat très ambitieux d’une grosse firme de Manhattan, Harvey Specter a besoin de quelqu’un pour l’épauler. Son choix se porte sur Mike Ross, un jeune homme très brillant mais sans diplôme, doté d’un talent certain et d’une mémoire photographique très précieuse. Ensemble, ils forment une équipe gagnante, prête à relever tous les défis. Mike devra cependant user de toutes les ruses pour maintenir sa place sans que personne ne découvre qu’il n’a jamais passé l’examen du barreau.

A chaque épisode de 45 minutes correspond un cas d’un client du cabinet que devront résoudre Harvey et Mike, le maître et l’apprenti. Les rapports entre les deux protagonistes sont intriguants: ton classe pendant les plaidories et défenses ou au contraire fun lorsqu’ils sont en pleine discussion.

Ce que j’aime danc cette série et qui fait véritablement sa force, outre la superbe mise en scène et photo (on peut d’ailleurs saluer le directeur photo, Patrick Cady), c’est que chaque personnage est intéressant et l’on arrive facilement à s’identifier à eux. Ce qui correspond parfaitement à la philosphie d’USA Network dont la devise n’est rien de moins que « Characters welcome« .

Le new-yorkais Gabriel Macht joue le terrible Harvey Specter

L’acteur qui joue le personnage d’ Harvey Specter, Gabriel Macht signe une très belle performance ici et porte véritablement le show. D’ailleurs s’il continue sur sa lancée de requin de la loi, nul doute que ce comédien originaire du Bronx arrivera à se faire une place parmi les « bad boys » cultes des séries US (comme Barney Stinson dans How I met your mother, Ari Gold dans Entourage).

L’audimat est bon et c’est pour cette raison qu’une deuxième saison de 10 épisodes a été commandé par la chaîne.

Et vous, quelles séries regardez vous en ce moment?

PS: oui j’ai triché car si la série se déroule théoriquement à New York, c’est en réalité en studio à Tonronto qu’elle est tournée. Mais hônnetement, who cares? 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s