Enquête sur le cinéma indépendant à New York

Le numéro de Septembre sur le cinéma indé à New York

Entre deux TGV, j’aime m’arrêter dans un kiosque et acheter tout un tas de titres surtout dans les grandes gares car le choix en publications est vaste. Bref tout ça pour vous dire que j’ai acheté il y a quelques jours les Cahiers du Cinéma que je trouvais jusque’ alors trop élitiste, dénigrant par défaut (et par principe) les films grand public quels qu’il soient.

Mais il faut savoir faire preuve d’ouverture d’esprit de temps en temps. Alors je me suis laissé emporter par ce magazine pardon revue spécial New York. Que demander de plus que le cinéma et ma ville préférée réunis ensemble?

« New York: la génération du Do it Yourself » c’est 40 pages d’enquête, de rencontres et d’entretiens avec des réalisateurs, producteurs, critiques, programmateurs et journalistes. Le numéro dont je vous parle, le 670 est celui de Septembre, dépéchez donc si vous êtes intéréssé par ce panorama atypique!

L'édito des Cahiers pour cette enquête passionante

Interview avec Josh et Benny Safdie, les nouveaux frères Cohen

Interview avec Josh et Benny Safdie, les nouveaux frères Cohen

D’autres portraits et interviews parmi lesquels: le collectif de la société de production Borderline Films, la pétillante Marie Losier, réalisatrice et programmtrice ciné à l’Alliance Française de New York…

Interview avec Ramin Bahrami, réalisateur de Man Push Cart et de Chop Chop

Entretien en 8 pages avec le pape du cinéma indépendant à New York, Abel Ferrara

Au fil du reportage, j’ai surligné, gribouillé et annoté des dizaines de films que je me dois de voir.

Voici une séléction de longs métrages qui reviennent souvent dans les conversations (j’ai également inséré un lien Allociné pour plus de détails sur chaque film)

Man Push Cart (2005) de Rami Bahrani
Lenny and the Kids (2009) des frères Safdie
Frownland (2007) de Ronald Bronstein
The Pleasure of Being Robbed (2008) Safdie
Chop Chop (2005) de Rami Bahrani
Afterschool (2008), Antonio Campos,
Two Gates of Sleep (2010) d’Alistair Banks Griffin
Martha Marcy May Marlène (2011), Sean Durkin
Avé  (2011) de Konstantin Bojanov
The Color Wheel (2011) Alex Ross Perry

Finalement j’ai apprécié la plume des Cahiers et il n’est pas dit que je ne devienne pas lecteur régulier. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, n’est ce pas?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s