#05. Jeff Rogers, designer-graphiste

Chaque semaine, retrouvez sur le blog une interview d’un habitant de New York avec son portrait et ses meilleures adresses. Aujourd’hui, rencontre avec Jeff Rogers.

Jeff Rogers. Crédit photo: Eric Ryan Anderson

Né à Forth Worth (la ville natale de Kelly Clarkson pour ceux qui aiment les détails croustillants) sept minutes précises avant son jumeau, Jeff passe une enfance heureuse à Plano (en même temps qui ne ferait pas de même dans une ville considérée par Forbes comme la plus sûre des Etats Unis?) en jouant de la batterie dans son garage ou en réalisant des nanars  tel que Flash devient proxénète . Après des études musicales à l’université  de son Texas natal, il se rend compte que la musique lui laisse 3 options: devenir manager d’un groupe, mourir de faim ou pire: jouer de la country.

Jeff change alors de direction et s’oriente avec succès vers le graphisme et travaille aujourd’hui pour SpotCo, agence spécialisée dans la design et le graphisme de supports pour comédies musicales et événements en tous genre (Billy Elliot, Sister Act, Chicago, les spectacles du Cirque du Soleil,  de Disney Channel ou du Guggenheim..).

1. Peux tu te présenter en quelques lignes.

Je m’appelle Jeff Rogers, designer graphiste pour SpotCo.

2. Depuis combien de temps es tu à New York?

J’ai emménagé en 2008 avec ma merveilleuse femme. On habite à Astoria dans le Queens. Aucun quartier au monde n’offre une telle diversité ethnique.

3. Tu es connu pour?

Mes typographies (dessins, peintures et numériques) et pour être batteur.

Images disponibles sur frogers.net

Sélection d'affiches réalisées par Jeff Rogers

4. Inconnu pour?

Mon obsession maladive pour les chaussures. Même si je pense que pas mal de personnes sont au courant.

5. Plutôt burger ou bagel?

Je suis texan donc burger!

6. Cookie ou tarte?

Cookie aux pépites de chocolat. Tiède et  mou. Je n’aime pas ceux qui sont froids et croustillants.

7. Un film/un livre/une musique?

Difficile de se limiter à un pour chaque mais on va essayer.

Film: The Big Lebowski des frères Cohen.

Livre: L’alchimiste du brésilien Paulo Coelho.

Mon musicien préféré est Dylan Sneed, qui est aussi mon meilleur pote.

8. Une anecdote sur une situation qui t’est arrivée dans la Grosse Pomme?

Le premier appartement qu’on avait était si petit qu’une fois trois amis qui n’étaient pas de New York venaient pour passer la nuit et le seul endroit où j’ai pu dormir c’était le sol de la cuisine. Sinon, ce qui est assez fou c’est de croiser des célébrités tout le temps. J’étais un jour à une fête et Prince s’y trouvait aussi.

9. Un cadeau à ramener de New York?

Une casquette Brooklyn Brewery (la plus célèbre des brasseries de Brooklyn) ou des tablettes de chocolat Mast Brothers. Ce sont 2 frères barbus, Rick et Michael et ils torréfient leur cacao directement ici dans leur  fabrique à Brooklyn.

The Mast Brothers from The Scout on Vimeo.

10. Des adresses gourmandes?

Sanfords à Astoria. C’est à deux pas de chez nous et on s’y rend 3 ou 4 fois dans la semaine. En semaine, il y un petit dejeuner à 5 dollars.

Peasant dans Little Italy. Préférez le bas du restaurant plutôt que l’étage. Il y a un escalier obscur à droite de l’entrée principale. Peu connu, parfait pour un rendez vous romantique.

Freemans Restaurant situé dans le Lower East Side. Ca fait très « taverne » avec une cuisine américaine simple et rustique.

11. Ton plat préféré à New York?

Le cochon de lait chez Peasant.

12. Le bar où te trouver?

Au McSorley’s, le plus vieux bar de New York.

13. Et pour le shopping?

Les chaussures de la boutique Tani. Un must!

Les vêtements du J. Crew Men’s Shop.

14. Où écouter de la bonne musique?

Au Village Vanguard, mythique club de jazz new yorkais. Et au Rockwood Music Hall, un club musical intimiste où l’on peut entrer gratuitement. L’un des meilleurs endroit pour du bon son à Manhattan.

15. Une attraction atypique?

Faire la queue  pour une part de pizza devant Grimaldi’s.

16. Un lieu à visiter hors de la ville?

Les caves à vin de North Folk à Long Island.

17. Tu as à présent carte blanche pour conclure l’entretien?

Les gens au Texas disent à chaque fois la même chose concernant New York: « J’adore la visiter mais je ne pourrai jamais y vivre ». Je peux comprendre pourquoi ils disent ça mais en même temps il y a tellement de choses incroyables ici. Je retournerai peut être un jour vivre au Texas mais je suis content d’être venu. Ca vaut totalement le coup. Vraiment la meilleure ville du monde. On peut vivre ici 100 ans et n’avoir jamais testé tout ce que New York propose. J’adore vivre ici!

2 réponses à “#05. Jeff Rogers, designer-graphiste

  1. La meilleure interview selon moi, au top !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s