#01. Sebouh Yegparian, anti-conformiste

Aujourd’hui démarre un nouveau cycle sur New York Alternatif: celui des interviews. Chaque semaine, je posterai l’entretien que j’ai eu avec un habitant de New York où vous trouverez des tas d’adresses et quelques questions pour en savoir plus sur la personne interrogée.

Aujourd’hui j’ai l’honneur de vous présenter Sebouh.

Cet électron libre est né à Beyrouth en 1965 et élevé depuis l’âge de 6 ans dans le New Jersey. Après des études à l’université de Georgetown et l’université publique de New York, il se lance dans l’entertainement et plus précisément dans l’industrie musicale. Ancien vice président de Razor & Tie en charge des ventes, Sebouh gère actuellement le développement commercial chez In Record Time. Sa philosophie? « Faire ce que j’ai toujours voulu faire sur le plan professionnel et pas ce qu’on m’obligeait à faire ce qui m’a permis, pendant plus de 20 ans d’accomplir également ce qui me plaisait sur le plan personnel ». Vous avez dit anti-conformiste?

1. Peux tu te présenter en quelques lignes?

Je suis juste le type de personne qui adore New York mais qui a en fait vécu dans un tas d’autres endroits donc je peux d’autant plus apprécier la ville. Parmi les lieux ou j’ai vécu: Washington DC (pour mes études), Breukelen aux Pays Bas (mon année d’échange universitaire), Toms River dans le New Jersey (ou j’ai grandi), Paris (pour un stage), Bruxelles (pour mon boulot), Il y a un tas d’autres villes où je pourrais probablement vivre mais New York les bat toutes à plate couture.

2. Depuis combien de temps es tu à New York?

Je vis ici depuis 1988, aujourd’hui à Greenpoint (Brooklyn). Avant New York, j’étais à Washington DC puis à Tom Rivers dans le New Jersey, là où habite maintenant Snooki.

3. Tu es connu pour?

La musique, mon sarcasme, manger et trainer un peu partout dans la ville en général.

4. Inconnu pour?

La politique

5. Plutôt Burger ou Bagel?

Bagel sans hésitation. Je ne suis pas vraiment un carnivore et pour moi, l’idéal est bagel au sésame avec du cream cheese (l’équivalent de notre St Môret national) et du saumon. Même si je ne dirais pas non à un bon burger cheddar-bacon.

6. Cookie ou Tarte?

Ca dépend: cookie si il est garni de pépites de chocolat avec du beurre de cacahuètes. Mais tarte si c’est une très bonne tarte aux myrtilles ou fraise-rhubarbe.

7. Un film/une musique/un livre?

Films: Rockie Horror Picture Show et Times Square: il faut voir Times Square (1980) parce qu’on peut voir à quoi ressembait NYC avant que la ville ne soit « nettoyée ». C’est irréel. Et la bande son est incroyable!

Musique: Semi Precious Weapons, Violens, Broken Bells, Cut Copy, LCD Soundsystem, The Cure, The Banshees, The Cocteau Twins, Orbital, José Gonzales/Junip, Alexi Murdoch, Nine Inch Nails, Les Rita Mitsouko, « Un soir, un chien » de The No Comprendo, que j’adore toujours autant à chaque fois que je l’écoute. J’aime aussi la voix de Catherine Ringer.

Livres: L’Aliéniste de Caleb Carr et Setting the table de Danny Meyer (inédit en France)

8. Une anecdote sur une situation qui t’est arrivée dans la Grosse Pomme?

Regarder Angélique Kidjo en train d’enregistrer à l’Eletric Lady Studios fut assez surprenant il y a quelques années. Elle avait une telle voix et elle enregistrait au même endroit où tant d’artistes connus dans le monde entier avaient fait la même chose: c’était assez magique.

9. Un cadeau à ramener de New York?

Je ne ramène jamais de cadeaux de New York car tous les gens que je connais sont déjà venus ici ou reviennent régulièrement.

10. Des adresses gourmandes?

Ililli, le meilleur libanais de Manhattan. A New York, contrairement à la plupart des villes françaises, il y a pas de bons libanais.

Fette Sau: un endroit cool qui est un ancien garage reconverti en restaurant-barbecue dans le quartier branché de Williamsburg à Brooklyn.

Doughnut Plant: il y a une nouvelle boutique à Chelsea, l’original étant à Grand Street. J’adore leurs donuts, surtout ceux au peanut butter et à la confiture (même si on m’a dit que le tres leches n’était pas mauvais non plus)

Economy Candy: on trouve chez eux tous les bonbons américains « old school » qui ne sont plus vendus dans les supermarchés et aussi de délicieux chocolats et noisettes.

11. Ton plat préféré à New York?

Il y en a tellement!

Le shawarma au canard au Ilili, les frites aux truffes de chez Elmo, les roulés au lard de la bajoue au Maialino, les sushis du Momoya, le poulet frit de chez Egg à Brooklyn et toute la carte du Gramercy Tavern.

12. Le bar ou te trouver?

Blackout à Greenpoint

13. Et pour le shopping?

Les boutiques des musées comme celle du Moma. C’est étonnant ce que l’on peut trouver.

14. Ou écouter de la bonne musique?

Dans le métro! La ligne L est plutôt bonne musicalement parlant: on m’a présenté 2 groupes très intéressants grâce à ça. Sinon le Bowery Ballroom. Ou alors du jazz au Linncoln Center, salle the Alley Room. Cet endroit est génial. Les acoustiques sont stellaires et il y a mur en verre de 15 mètres qui donne sur Columbus Cirlcle et Central Park ». Incroyable!

15. Une attraction atypique?

Le Greenpoint Sewage Treatment Plant. Une merveille d’architecture et une fonctionnalité géniale. Cette station d’ épuration gère 1/4 des eaux usées de la ville. C’est design et lumineux. D’ailleurs, l’éclairage a été fabriqué par une entreprise française, L’Observatoire International. Des visites sont organisées (un peu comme celles des égouts de Paris) mais plutôt pendant l’Open House New York en Octobre (qui ressemble à nos journées du Patrimoine avec des centaines de lieux et de bâtiments spécialement ouvert pour l’occasion)

16. Un lieu à visiter hors de la ville?

Pas un mais trois, en l’occurrence des plages.

Pour le côté historique: Ocean Grove dans le New Jersey. Découverte par un ermite méthodiste et toujours controlé par l’Eglise Méthodiste (c’est d’ailleurs encore un des comtés des Etats Unis où la vente de boissons alcoolisées est prohibée par les autorités locales ) et rempli de maisons de style victorien alignées, construites entre 1875 et 1910.

Les Hamptons: parce que dans ce lieu de villégiature, on trouve l’élite de New York venue se bronzer et faire la fête, des restos gastronomiques, de très belles plages. Parfait pour frimer.

Fire Islands Pines: l’endroit le plus gay du monde.

17. Tu as à présent carte blanche pour conclure l’entretien

Si vous êtes à New York, ne vous prenez pas la tête. Allez dans les coins touristiques mais ne faites pas que ça. Mangez de la street food (le camion Mexicue est pas mal). Faites au tour à la Highline. Allez dans tous les parcs (et pas seulement Central Park!). On peut trouver de l’art public en quantité surtout des choses des années 50/60 dans les buildings vers Midtown. Et n’oubliez pas de vous balader sur le pont de Brooklyn et celui de Williamsburg. Sinon d’autres conseils: le Nogochi Museum et PS1 (l’annexe du Moma) dans le Queens, Roosevelt Island en tram aérien. Mangez…et marchez. Dernière chose: si vous avez l’occasion, passez par l’université de Columbia pour voir ou a été tourné Ghostbusters. Louez un vélo et c’est parti!

Pour en savoir sur Sebouh:

Twitter: @acceccodude Profile Linkedin In Record Time

Une réponse à “#01. Sebouh Yegparian, anti-conformiste

  1. Pingback: Revue du Web #2 | New York Alternatif

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s